Résidence Territoriale d’Artiste

Intervention d’Elise Chatauret en classes de 1eSTMG et de BTS AVA

par Webmestre du lycée Jean Rostand

Elise Chatauret travaille actuellement avec le lycée Jean Rostand, dans le cadre de la Résidence Territoriale d’Artiste en partenariat avec le Collectif 12, avec les élèves de première STMG et de BTS AVA de Mme Valette.

Elise est en cours de création ; elle écrit une nouvelle pièce qui s’intitule Ce qui demeure, inspirée d’entretiens avec sa grand-mère âgée de 93 ans. Dans ce cadre, elle vient échanger avec nos élèves sur le thème du lien entre les générations. La jeune auteure metteure en scène a dévoilé les secrets de son écriture aux élèves de première STMG , en leur faisant écouter des extraits d’entretiens avec sa grand-mère, racontant ses souvenirs de la seconde guerre mondiale. Elle leur a ensuite montré les premières ébauches de son texte théâtral. Les élèves ont alors pu prendre toute la mesure de la création artistique, qui sublime une parole déjà bouleversante. Cette séance a beaucoup ému tous les participants.

Elise propose également aux élèves de s’initier à la mise en scène de textes qui interrogent le lien entre les parents et les enfants : A quoi rêvent les jeunes filles, d’Alfred de Musset avec les premières STMG, et Cet Enfant de Joel Pommerat.

Les élèves de BTS se sont donc prêtés au jeu d’une scène de Cet Enfant mardi 5 avril. Un père en arrêt longue maladie, reçoit la visite d’un travailleur social. On le perçoit dépressif, condamné malgré lui à rester cloîtré dans son appartement sous le regard accusateur de son fils, qui considère que son père meurt de son métier.

Badr, Youssef et Yoann proposent une première mise en scène ; le père est assis, le fils debout et agressif, le travailleur social entre les deux. « Pour jouer les personnages il faut penser leur histoire à partir du texte », nous dit Elise. On imagine que le père est veuf, et vit seul avec son fils.

Une deuxième proposition, le travailleur social est debout, va et vient entre le père et son fils, son rôle devient plus dynamique, permet de mettre en valeur deux attitudes différentes en fonction du personnage auquel il s’adresse.

Ces séances se poursuivent jusqu’au mois de mai au lycée. Le 10 mai 2016, les élèves pourront assister à une lecture théâtralisée des premières ébauches de Ce qui demeure, que le public pourra découvrir au Collectif 12 à la rentrée prochaine.
Le 23 mai, tous les élèves ayant participé à la résidence se retrouveront pour échanger leurs expériences.

Partager cette page